À VOS VÉLOS !

Le vélo de montagne est devenu l’une de mes passions il y a quelques années.

En alliant; adrénaline, nature et exercise physique, cela me procure un immense sentiment de liberté et de dépassement de soi.

Après une longue journée passée sur notre vélo, il est facile d’oublier de s’étirer, cette étape essentielle à une récupération optimale.

Voici six étirements simples à faire tout juste descendu de votre vélo.

1) ÉTIREMENT DU QUADRICEPS
Placez vos pieds à la largeur de vos hanches.
Avec l’aide de votre main, en alternance, ramenez le talon vers le fessier.
Prenez 5 respirations de chaque côté.

2) ÉTIREMENT LATÉRAL
Placez vos pieds largeur de vos hanches.
L’une de vos mains à la hanche, étirer l’autre bras le long de l’oreille et au-dessus de la tête en flexion latérale. Prenez 5 respirations de chaque côté.

3) CHIEN TÊTE EN BAS À L’AIDE DU VÉLO
Placer vos mains largeur de vos épaules sur votre vélo et vos pieds à la largeur de vos hanches. Formez un angle de 90 degré pour créer l’étirement de vos épaules, votre dos et l’arrière de vos jambes.
Prenez 5 respirations.

4) LOW LUNGE
Alignez le genou au-dessus de la cheville et l’autre, au sol loin derrière.
Gardez les mains de chaque côté du pied de devant.
Laissez les hanches glisser vers l’avant pour créer l’étirement des hanches, psoas et quadriceps. Prenez 5 respirations de chaque côté.

5) LOW LUNGE AVEC LES MAINS LIÉES
Alignez le genou au-dessus de la cheville et l’autre, au sol loin derrière.
Dans votre dos, liez les mains ou attrapez les coudes opposés dans vos mains.
Laissez les hanches glisser vers l’avant et poussez le poings vers le sol et vers l’arrière, pour ajouter l’étirement des épaules et du dos.
Prenez 5 respirations.

6) GRANDE PYRAMIDE
De votre low lunge, dépliez la jambe avant pour avoir les deux jambes en pleine extension, maintenez les hanches parallèles l’une à l’autre et gardez le talon de la jambe arrière soulevé afin d’approfondir l’étirement de vos mollets.
Prenez 5 respirations de chaque côté.

Bonne randonnée!

Julie

-Photo Alexandra Côté-Durrer