DOUCEUR D’AUTOMNE POUR PACIFIER VATA


Manifestation de couleurs flamboyantes et de parfums envoûtants, l’automne nous charme par toute sa splendeur. Le vent se lève pour secouer les dernières feuilles, l’air devient plus froid, la température imprévisible, la luminosité décline, signes que l’été est terminé. L’énergie descendante de l’automne nous invite à nous poser, à nous enraciner, à retrouver notre confort intérieur et celui de notre chez soi.

Ceci dit, selon l’Ayurveda, système de santé holistique et art de vivre issu du sous-continent indien, il faut respecter les cycles de la nature, être à l’écoute de nos besoins et veiller à adapter nos habitudes de vie, ajuster notre alimentation et notre pratique de yoga selon les saisons.

L’automne et le début de l’hiver se caractérisent par les propriétés (Gunas) similaires au dosha vata soit; sec, léger, rugueux, subtil, mobile et froid. Vata détient les mêmes qualités que nous associons généralement à l’air, élément  représentatif de la saison automnale. En Ayurveda, les propriétés (Gunas) de chaque aliment consommé, de chaque action réalisée et de chaque matière qui nous entoure aggravent ou apaisent nos dosha. C’est une science de la vie qui reconnaît que tout est interreliés.

Vata est associé aux mouvements, aux rythmes et à l’énergie vitale. Il est lié à l’inspiration et l’expiration, aux transmissions nerveuses, à l’acuité sensorielle et à l’expression des besoins naturels (pleurer, manger, éliminer, éternuer).

Tous les individus ont en proportions différentes, des caractéristiques physiques et psychologiques liées au dosha vata qui peuvent s’aggraver en cette période de l’année. En excès, vata amène un déséquilibre qui se répercute rapidement au niveau du système nerveux et engendre; nervosité, anxiété, insomnie, idées confuses, fatigue, surmenage, tendance à s’emballer, se sentir plus dispersé, etc… On peut également ressentir davantage de douleur et de rigidité articulaire, de démangeaison dû à la sécheresse de la peau et avoir des ballonnements et autres problèmes liés au côlon. Souvent on perçoit une chute de l’immunité chez une grande majorité de la population.

RITUEL & INFUSION

Afin d’apaiser vata voici une infusion qui aide à rétablir les déséquilibres liés à celui-ci;

  • 500 ml d’eau
  • 1/8 tasse de graines de fenouil
  • 1 tranche fine de gingembre frais
  • 1/8 tasse de graines de cardamone
  • 1 petite c. à table de basilic sacré

*Porter l’eau à ébullition, puis réduire. Ajoutez les graines de fenouil, le gingembre et les graines de cardamone. Laissez mijoter 10 minutes. Puis terminer en infusant le basilic sacré.

L’intention de l’infusion n’est pas seulement au niveau des plantes utilisées, elle doit être accompagnée d’un rituel bien-être dont les objectifs sont de recentrer, d’encourager l’enracinement, le lâcher prise, d’apaiser le mental, de réchauffer et d’hydrater.

Pour maximiser les bienfaits des plantes, pendant la préparation de votre infusion prenez le temps d’être présent, d’être conscient de chacun de vos mouvements. Une fois prête, installez-vous confortablement à un endroit que vous appréciez particulièrement. Amusez-vous à ressentir la chaleur de la tasse, d’inhaler l’odeur des plantes, de percevoir les différentes saveurs, et ce, sans aucune stimulation extérieure (écran, musique). Offrez-vous un temps de silence, de calme et de douceur. Si le soleil est présent optez de boire votre infusion à l’extérieur,  à l’abri du vent et du froid, de préférence après les repas,  puisque c’est le moment pendant lequel vata est prédominant.

Ce doux moment que vous venez de vivre avec vous-même vous permet d’arrêter quelques instants, d’expérimenter une certaine forme de méditation, de diminuer l’agitation mentale et de savourer l’instant présent, et ce, supporter par la bienveillance des plantes.

Si vous le désirez, ajouter un sucrant,  car cela aide à réduire vata. Le miel est un excellent choix, il a la propriété de transporter les plantes au plus profond des tissus. Le miel ne doit jamais cuire,  la chaleur extrême le rend toxique. Éviter tous sucres raffinés.

Prioriser des plantes de qualité, de préférence biologiques afin de bénéficier de leurs énergies vitales plutôt que la négativité issue des pesticides qui perturbent l’esprit et la santé en générale.

Bon automne !!!

Aude

Fenouil : Une des meilleures plantes pour la digestion, carminatif, stomachique. Le fenouil calme les nerfs et favorise la clarté d’esprit.

Basilic sacré : Considéré comme la reine des plantes en Ayurveda, le basilic sacré est un excellent tonique du système nerveux. Il supporte la digestion et améliore l’immunité.

Gingembre frais râpé : Le gingembre convient parfaitement au vata en petite quantité. Apéritif puissant, carminatif et réchauffant, il stimule la circulation sanguine, soulageant ainsi la sensation de froid dans les extrémités du corps. Étant une racine, il a une énergie d’enracinement qui convient parfaitement à la saison automnale.

Cardamone : Carminatif, antiseptique et stimulant digestif.

Sources:

La divinité des plantes : Dr. David Frawley et Dr. Vasant Lad

Nature & Ayurveda :  Krystine St-Laurent

Prakrit i: Dr. Robert E. Svoboda

Théorie Ayurvédique 1 : Jonathan Léger Raymond